Don’t look now

juin 23, 2008 at 2:34 3 commentaires

Pour bien finir ce week-end des Fêtes de la Musique, j’ai… regardé un film !

Adapté d’une nouvelle de Daphne du Maurier, à qui Hitchcock doit Rebecca et Les oiseaux, Don’t look now (1973) est un long métrage de Nicholas Roeg ; le même qui, trois ans auparavant, donna un rôle en or à Mick Jagger dans Performance.

Ici, les rôles en or sont pour Julie Christie et Donald Sutherland : un jeune couple dont l’enfant s’est noyé accidentellement se rend à Venise. Il va travailler, elle va se reposer, tous deux veulent oublier. Une rencontre avec une voyante les replonge dans l’angoisse car elle prédit danger et mort au mari. Venise en hiver va être le théâtre d’événements étranges.

Bien que le film ait un peu vieilli, il n’en demeure pas moins exemplaire en termes de montage, de mise en scène et de mise sous tension. Cette dernière monte à tous petits pas tout au long du film et arrive à son apothéose lors d’une scène finale morbide à souhait qui rappellera à certains The Blair Witch Project

Bien vue aussi, cette référence, simple mais efficace, au Petit Chaperon Rouge, comme l’avait déjà fait l’auteur suisse Friedrich Dürrenmatt dans son roman Das Versprechen (La promesse, scénario devenu roman pour le film Es geschah am hellichten Tag en 1957, repris par Sean Penn pour The Pledge en 2001).

Si Julie Christie se fera discrète après Don’t look now (Ne vous retournez pas, en français), la participation de Donald Sutherland à ce film lui vaudra d’être choisi par Federico Fellini pour incarner son Casanova vieillissant et pitoyable.

Quant à la présentation générale du DVD, j’espère qu’un jour, les producteurs cesseront de mettre au dos des jaquettes des images tirée de la fin du film !

Publicités

Entry filed under: L'image.

L’âge d’or Un amour de gant de toilette

3 commentaires

  • 1. sunalee  |  juin 23, 2008 à 4:41

    ou de raconter l’histoire en entier, comme c’est si souvent le cas sur la quatrième de couverture des livres !

  • 2. Mademoiselle Catherine  |  juin 24, 2008 à 9:35

    Ah oui, c’est pas mal non plus.
    Du genre « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants »… 😉

  • 3. dr frankNfurter  |  septembre 10, 2009 à 6:28

    Pour reprendre mon comm’ sur mon blog, comme je suis qqn de poli (et soumis), me voici (avec la révérence qui est d’usage).

    ça fait pas mal d’années que je n’ai pas revu ce film (Ciné Club je pense sur Fr3) . Il a pris un petit coup de vieux, c’est certain mais sans oublier cette « mémorable » scène finale, je n’oublie pas non plus la scène d’amour qui (de mémoire) ressemblait tout sauf à l’archétype qu’on retrouvera bien des années plus tard, les 5 minutes racoleuses, filmé comme un clip (ou pire, une pub). Et puis, l’âge des protagonistes joue aussi en sa faveur, loin des clichés habituelles.

    Voilà, je viens encore de passer pour un pervers :s


Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :