Une petite musique de film : James Brown

octobre 16, 2008 at 2:11

Dimanche soir dans l’émission Première Séance,

Une petite musique de film se penchera sur

Comme bon nombre de ses collègues, James Brown a joué le jeu de la bande originale pour la blaxploitation, mais, contrairement à eux, il ne prit pas la peine de visionner les films avant de composer. Avec l’aide de l’arrangeur Fred Wesley, il expédia les musiques de « Black Caesar » et de « Slaughter’s Big Rip-Off » en six mois, ne cherchant même pas à suivre un quelconque script. Aux producteurs éberlués qui lui firent remarquer que ce n’est pas ainsi que l’on procède habituellement, le Parrain de la soul rétorqua : « C’est ainsi que James Brown fait » ! Et c’était à prendre ou à laisser…

Avec leurs cuivres funky, leurs cordes soul et, bien sûr, cette voix puissante et sexy à souhait, les studios eurent été bien mal inspirés de laisser ces bandes originales en souffrance puisque, contrairement aux films en question, celles-ci ne sont pas tombées dans l’oubli ! Aux titres flambant neufs s’ajoutent des morceaux plus anciens réarrangés pour l’occasion. Le résultat est puissant, dynamique et en totale adéquation avec l’esprit blaxploitation.

Publicités

Entry filed under: Une petite musique de film.

Bienvenue… Classic electronic


Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :