Sur le fil du rasoir

mars 30, 2009 at 9:44

Samedi soir, plutôt que de me rendre au Festival Empreintes Digitales (j’avais pourtant très envie de voir Chloé et Swayzak), j’ai traîné mes Doc au Shamrock, une nouvelle fois sur les bons conseils de José Parrondo qui est décidément un informateur bien efficace.

À l’electro, j’ai préféré un trio basse-batterie-guitare en rouge et noir venu d’Allemagne. The Razorblades composent un rockabilly qui va droit au but (deux minutes en moyenne par morceau…) et dans les pattes. Ça fait toujours du bien quand la tête est encombrée, et ça donne le sourire.

Entrecoupé de commentaires hurlés par un guitariste à banane et rouflaquettes (il n’avait pas de micro), le répertoire comprend autant des titres originaux que des reprises inspirées, des traditionnels « Hawaï Police d’État » à « Misirlou » via un « Apache » clôturé avec brio par le riff de « Stairway to Heaven » (oui, oui !). Un bassiste et un batteur chevelus donnent le change aux coups de gratte frénétiques, faisant grimper la température et oublier au public les giboulées de mars qui s’en sont données à cœur joie ces derniers jours.

Il n’en faut pas plus pour recharger mes batteries, et ces belles soirées en agréable compagnie viennent avantageusement contrebalancer ma cure de sommeil…

Parfois, la vie peut être simple.

Publicités

Entry filed under: En chair et en os.

Une petite musique de film : Berlin Calling Une petite musique de film : The Amityville Horror


Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :