Une petite musique de film : Edda Dell’Orso

mai 14, 2009 at 1:56

(Erratum : en raison de l’ouverture du Festival de Cannes,

cette séquence a été diffusée le dimanche 24 mai.)

Dimanche soir dans l’émission Première Séance,

Une petite musique de film se penchera sur

Depuis le milieu des années 60, la soprane italienne Edda Dell’Orso n’a cessé d’illuminer diverses musiques de films du haut de ses trois octaves. Après avoir étudié le chant et le piano à Rome, elle commence à travailler dans le chœur de Franco Potenza, puis dans celui d’Alessandro Alessandroni, avec lequel elle fit plusieurs enregistrements.

C’est au cours de ces enregistrements qu’Edda Dell’Orso est remarquée par Ennio Morricone, alors arrangeur pour RCA. Il lui confiera les parties vocales de deux bandes originales qui devront changer leurs vies – et accessoirement marquer durablement l’histoire des musiques de films : « Le bon, la brute et le truand » en 1966 et « Il était une fois dans l’Ouest » en 1968.

Remarquable de souplesse et d’ouverture d’esprit, Edda Dell’Orso a travaillé avec les plus grands au fil des ans, Morricone en tête, mais également Piero Piccioni, Goblin et même l’artiste brésilien Chico Buarque, sans oublier son mari, le compositeur et pianiste James Dell’Orso avec lequel elle donna de nombreux récitals de part le monde.

Impressionnante de maîtrise, Edda Dell’Orso n’en est pas moins une interprète pleine de fraîcheur dont les vocalises tour à tour enjouées, inquiétantes ou sensuelles ont fait les beaux jours du cinéma italien.

Publicités

Entry filed under: Une petite musique de film.

Pour le plaisir des yeux… Une petite musique de film : Niki Reiser


Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :