Une petite musique de film : Doubt

juin 23, 2009 at 2:47 9 commentaires

Avec de l’avance, pour cause d’un départ imminent pour le pays des pickled eggs, baked beans et bibines tièdes…

Dimanche soir dans l’émission Première Séance,

Une petite musique de film se penchera sur

Pour l’adaptation cinématographique de sa pièce Doubt (prix Pulitzer 2005), le metteur en scène et dramaturge John Patrick Shanley a rassemblé un casting de haut vol: outre Meryl Streep et Philip Seymour Hoffman, le compositeur Howard Shore s’est associé au projet avec une bande originale sobre, classique et néanmoins bigrement efficace.

C’est que depuis ses débuts en tant que chef d’orchestre à l’émission «Saturday Night Live» en 1975, le compositeur canadien s’est fait un joli nom dans le septième art. Sa collaboration la plus marquante est sans doute celle avec son compatriote David Cronenberg. Leur association vieille de trente ans donna naissance à de nombreux classiques du cinéma fantastique, dans lesquels Howard Shore sut épouser les images du cinéaste avec retenue et discrétion. Avec très peu de moyens, les deux hommes parvinrent pourtant à marquer durablement leur époque: les cinéphiles se souviendront entre autres de Naked Lunch et de Crash, où le compositeur laisse libre cours à ses influences jazz et rock, bouclant ainsi une boucle puisqu’il commença sa carrière de musicien professionnel en tant que saxophoniste au sein du groupe Lighthouse, big band « swing rock » qui parvint mine de rien à remplir Carnegie Hall en 1972.

Après ses débuts auprès de Cronenberg, Howard Shore fut rapidement demandé par les grands studios et réalisateurs. Ainsi, il composa les musiques originales pour Le Silence des Agneaux (1991) et Philadelphia (1993) de Jonathan Demme, Ed Wood de Tim Burton (1994), Seven (1995) et The Game (1997) de David Fincher, mais aussi et surtout de la trilogie du Seigneur des Anneaux (2001, 2002 et 2003) qui lui fit remporter trois Oscars (meilleure musique originale pour La Communauté de l’Anneau en 2002, ainsi que meilleure musique originale et meilleure chanson originale pour Le retour du Roi en 2004).

Avec Doubt, il s’éloigne des orchestrations grandiloquentes pour signer une partition tout en pudeur, à l’image du film. Celui-ci se penche sur une école du Bronx qui, en 1964, vient d’accepter son premier élève afro-américain. Sœur Aloysius Beauvier (Meryl Streep) soupçonne Père Flynn, prêtre charismatique (Philip Seymour Hoffman), de s’intéresser d’un peu trop près à son jeune élève…

Jouant davantage sur la finesse de l’interprétation et la psychologie des personnages, le réalisateur John Patrick Shanley ne tombe pas dans le piège du sensationnalisme. Cette retenue est largement soulignée par les compositions de Howard Shore qui préfère lui aussi l’introspection aux grandes effusions. Ses dix-neuf courts titres quasi liturgiques s’écoutent avec plaisir, prouvant une fois de plus sa grande souplesse. Capable de passer du jazz le plus « free » aux pièces les plus classiques, Howard Shore continue, avec chaque nouvelle composition, d’étonner ses auditeurs.

Publicités

Entry filed under: Une petite musique de film.

Une petite musique de film : The Home of Dark Butterflies Le droit de ressentir en paix

9 commentaires

  • 1. dr frankNfurter  |  juin 25, 2009 à 5:12

    « les cinéphiles se souviendront entre autres de Naked Lunch et de Crash »

    Vous m’étonnez demoiselle à la bottine! Invitez Ornette Coleman pour la BO du premier et écrire une bande-originale froide comme le métal avec ses 6 guitares électriques, miam miam 🙂

    En effet, sans doute les deux BO de Cronenberg les plus marquantes… en tout cas, celles qui m’ont le plus marquées.

  • 2. Mademoiselle Catherine  |  juin 29, 2009 à 3:09

    Sans doute qu’elles auraient été moins marquantes s’il n’y avait pas eu cette parfaite adéquation entre le son et l’image…

  • 3. dr frankNfurter  |  juin 29, 2009 à 4:18

    pas mieux 😛

    encore que, ça doit bien exister une BO cent fois mieux que son film, non? A froid, j’ai pas d’idée, mais je te fais confiance pour me trouver un exemple probant. 😉

  • 4. Mademoiselle Catherine  |  juin 29, 2009 à 4:44

    Oh ça, c’est clair, il y en a des dizaines! Prends par exemple la quasi-totalité des films de boules allemands des années 60/70 : les b.o. sont souvent extraordinaires, mais les films, pardon… De grosses comédies bien grasses – qui continuent même de passer à la télé régulièrement, oui, oui!

  • 5. dr frankNfurter  |  juin 29, 2009 à 4:47

    « qui continuent même de passer à la télé régulièrement, oui, oui! »

    bah on s’ennuie pas sur la RTBF 😛
    allez je te donne le bénéfice du doute, il reste le câble et le satellite
    hi hi hi

  • 6. Mademoiselle Catherine  |  juin 30, 2009 à 8:57

    Ah mais, je parlais de la télé allemande, hein – la RTBF est francophone, alors « Drei Bayern in Bangkok », « Kleine Schulmädchen » et compagnie, je ne suis pas certaine que ça passerait.

    Sinon, je repensais à d’autres b.o. superbes qui font « tache » avec le film, comme « I am Sam » (magnifique album de reprises des Beatles au service d’un film… ben… euh… disons médiocre) et « There will be Blood » de Jonny Greenwood (somptueuse musique, somptueuses images, mais les deux ne fonctionnent pas du tout ensemble, je trouve…)

    A part ça, je suis sûre que tu peux en trouver d’autres en fouillant un peu dans mes archives : je parle généralement de musiques que j’ai aimées, pas des films ; il m’arrive donc de chroniquer des b.o. dont je n’ai pas vu les images (et après, je me fais remonter les bretelles parce que le film est une bouse – ce qui n’empêche pas la musique d’être bonne, mais allez faire comprendre ça aux gens…)

  • 7. dr frankNfurter  |  juin 30, 2009 à 10:08

    ah mais c’est tout à fait ton droit de mater des films érotiques sur des chaines allemandes 😛

  • 8. Mademoiselle Catherine  |  juin 30, 2009 à 10:20

    J’ai pas la télé…

  • 9. dr frankNfurter  |  juin 30, 2009 à 10:23

    c’est pire alors. Tu squattes chez tes ami(e)s qui ont la télé pour mater des films érotiques allemands!!!
    Le premier qui dit que j’ai l’esprit tordu… 😛


Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :