Une petite musique de film : Les Beaux Gosses

septembre 10, 2009 at 2:44

Dimanche soir dans l’émission Première Séance,

Une petite musique de film se penchera sur

Comédie-surprise de l’année 2009, « Les beaux gosses » de Riad Sattouf suit Hervé et Camel, deux ados au physique ingrat qui n’ont que les filles en tête. Loin d’être potache, le premier film de l’auteur de BD est léger et intelligent, et prolonge en quelque sortes son travail entamé avec « La vie secrète des jeunes », comic-strips publiés dans Charlie Hebdo depuis 2004.

Le cinéaste-illustrateur signe lui-même la bande originale de son premier long métrage en compagnie de Flairs. Au final, electro-rock sautillant, faux spots radio et dialogues du film cohabitent avec quelques chansons rap et rock, des « vraies » (entre guillemets), mais aussi des pastiches de tubes pour ados.

Personnage à part dans le paysage musical français et bassiste hors pair, Lionel Flairs manipule également avec brio toutes sortes de machines analogiques. Avec Riad Sattouf, il s’est donc naturellement tourné vers les vieux synthétiseurs pour composer la bande originale pour « Les beaux gosses ». L’usage des vieilles machines contrebalance le propos, résolument moderne, ajoutant à ce film qui ne manque pourtant pas de charme une touche ludique et audacieuse.

A l’écoute de ces « Beaux gosses », on pense a d’autres bandes originales made in France, comme celle de « Steak », où Quentin Dupieux alias Mr. Oizo s’était entouré de Sébastien Tellier et SebastiAn pour un disco-chic dansant et décalé, ou celle, plus sombre, de Para One pour « Naissance des Pieuvres » de Céline Sciamma. Ici, les ambiances passent du coq à l’âne sans aucune transition et forment malgré tout un ensemble homogène aussi original que réussi.

Publicités

Entry filed under: Une petite musique de film.

Bye Bye Sim Je vais encore pleurer !


Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :