Une petite musique de film : Nora Orlandi

septembre 21, 2009 at 10:35 3 commentaires

Hier soir dans l’émission Première Séance,

Une petite musique de film s’est penchée sur

Compilation de titres composés dans les années 70 par Nora Orlandi et Alessandro Alessandroni, Music for Strange Situations rend hommage à deux compositeurs relativement méconnus du paysage musical Italien : si le second pénétra l’inconscient collectif en tant que siffleur pour Ennio Morricone, la première reste l’un des secrets les mieux gardés de la musique de film méditerranéenne.

La chanteuse professionnelle offrit une place à Alessandro Alessandroni dans son groupe vocal Quartetto due + due. Par la suite, le compositeur multi-instrumentiste créera l’ensemble I Cantori Moderni qui lancera entre autres la carrière de la vocaliste Edda Dell’Orso. Quant à Nora Orlandi, elle poursuivra son œuvre discrètement, restant injustement dans l’ombre de compositeurs tels que Morricone, Alessandroni ou Piero Umiliani.

En 1953, elle compose sa première musique de film, pour Non vogliamo morire de Oreste Palella. Beaucoup d’autres suivront, mais elles ne représentent qu’une fraction de ses activités puisqu’elle compose également pour la radio, la télévision et donne de nombreux récitals. Elle est notamment une habituée du Festival de la chanson italienne de San Remo.

Artiste à la discographie rare, Nora Orlandi vit certaines de ses compositions associés aux travaux de son collègue Alessandro Alessandroni sur Music for Strange Situations, compilation aux ambiances soul, jazz et easy listening parfaitement irrésistibles regroupant de nombreux titres inédits.

Publicités

Entry filed under: Une petite musique de film.

77, année visionnaire Une petite musique de film : Moving Soundtracks

3 commentaires

  • 1. dr frankNfurter  |  septembre 24, 2009 à 6:22

    Avec un peu de retard
    Faut croire que ça ne m’a pas sauté aux yeux immédiatement (dans un sens c’est pas un mal vu ce qui va suivre…), nan mais c’est quoi cette pochette!!! ET vas y que je te lèche la gorge!!! Roh mais là, je suis choqué, je rougirais presque devant tant d’obscénité!
    ^^

  • 2. Mademoiselle Catherine  |  septembre 28, 2009 à 12:25

    Mais non, tu n’as encore rien compris, esprit tordu: une des deux femmes s’est blessée, et l’autre la lèche pour désinfecter la plaie!

  • 3. dr frankNfurter  |  septembre 28, 2009 à 12:55

    je suis pas certain que la salive soit le meilleur des antiseptiques demoiselle… et si on vous a fait croire le contraire, j’ai le regret de vous dire qu’on a abusé de vous 😛


Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :