Une petite musique de film : Christiane F.

janvier 14, 2010 at 1:43 6 commentaires

Dimanche soir dans l’émission Première Séance,

Une petite musique de film se penchera sur

En 1977 et 1978, les journalistes allemands Kai Hermann et Horst Rieck enregistrent une série d’entretiens avec une jeune toxicomane. Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée deviendra un best-seller et le livre-culte de toute une génération.

En 1981, Ulrich Edel réalise le film Christiane F. – Wir Kinder vom Bahnhof Zoo. Porté par l’interprétation troublante de justesse de la jeune Natja Brunckhorst, le film affiche un réalisme dérangeant et offre au spectateur une vision frontale du milieu de la drogue et de la prostitution à Berlin dans les années 70.

Fausse bande originale mais vraie compilation, la musique de Christiane F. regroupe neuf titres tirés de quatre albums studios et d’un live de David Bowie. Ayant vécu plusieurs années à Berlin, l’artiste apporta très tôt son soutien au réalisateur, la version allemande de son tube Heroes devenant l’hymne du film.

Tourné sur les lieux par lesquels Christiane F. est passée, le film comprend une apparition du Thin White Duke en concert. Une scène spécialement reconstituée pour ce film-choc qui marqua autant les esprit que le livre dont il fut tiré.

(extrait déjà publié ici !)

…et je pense en avoir terminé avec Bowie dans un premier temps 😉

Publicités

Entry filed under: Une petite musique de film.

Une petite musique de film : Moon River Une petite musique de film : Le Bal des actrices

6 commentaires

  • 1. dr frankNfurter  |  janvier 14, 2010 à 5:59

    « (extrait déjà publié ici !) »

    ça veut dire qu’on a le droit de recopier son précédent commentaire ou pas? 😛

  • 2. Mademoiselle Catherine  |  janvier 15, 2010 à 11:45

    ben oui ! 😀

  • 3. dr frankNfurter  |  janvier 16, 2010 à 12:46

    bon alors je reprends la partie correspondant à l’extrait vidéo:

    Roh pis l’extrait de Christiane F. “Station to Station”, mon titre préféré du Thin White Duke 🙂

    Note que c’est assez marrant car il s’agit bien sûr d’un faux extrait live car on peut y voir Robert Fripp sur scène, alors que justement, Fripp n’a jamais tourné avec Bowie (il me semble), préférant l’expérience studio (il fut ainsi remplacé en live par un “petit jeune” qu’on verra justement par la suite au sein de la seconde monture du King Crimson, le groupe de Fripp, Adrian Belew)

  • 4. NeuNeu  |  janvier 25, 2010 à 9:30

    Ce livre est vraiment très touchant, dérangeant et…perturbant!

    Un de mes meilleures amies au collège s’appelait Kessie, comme un des personnage du bouquin si mes souvenirs sont bons. Elle meurt d’une overdose…

  • 5. Mademoiselle Catherine  |  janvier 26, 2010 à 4:55

    Je ne me souviens pas de tous les noms, en dehors de Babsi, la meilleure amie de Christiane F. Elle détient le triste record de la plus jeune morte par overdose d’Allemagne (elle avait 14 ans). Ce fait m’avait particulièrement marqué quand j’ai lu le livre.
    Le film en capte véritablement l’essence. Faut dire que Uli Edel n’est pas un manchot puisqu’il a signé par la suite des films comme « Last Exit To Brooklyn » et, plus récemment, « Der Baader Meinhof Komplex ».

  • 6. neuneuinthetardis  |  février 5, 2010 à 3:03

    Y’a deux semaines je faisais un exposé sur « Der Baader Meinhof Komplex » justement. Le film est vraiment bien fait et on y retrouve pas des personnages stéréotypés… D’ailleurs je ne sais pas si tu as pu voir des photos des acteurs et des vrais membres de la RAF mais la ressemblance est frappante!

    J’avais lu ce livre à 14 ou 15 ans, il m’a beaucoup marqué aussi, d’ailleurs j’ai beau avoir adoré, je n’ose pas le relire tellement il m’a retourné à l’époque!


Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :