Une petite musique de film : Justinien Trouvé ou le Bâtard de Dieu

décembre 13, 2010 at 10:09

Hier soir, dans l’émission Première Séance,

Une petite musique de film s’est penchée sur

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais on lui doit entre autres la découverte du chanteur Antoine et Les Charlots. Après avoir produit quelques uns des plus grands succès comiques du cinéma français, Christian Fechner est finalement passé derrière la caméra pour une adaptation libre du roman Dieu et nous seuls pouvons de Michel Folco. Le film Justinien Trouvé ou Le Bâtard de Dieu est le seul qu’il réalisera. Sorti en 1993, il conte les aventures d’un jeune orphelin voué à devenir moine au XVIIe siècle et n’a connu qu’un succès d’estime malgré ses qualités indéniables. L’une d’entre elles, et pas des moindres, est sa bande originale signée Germinal Tenas.

Musicien dès son plus jeune âge, Germinal Tenas s’illustre à 14 ans seulement au sein du groupe de rock Les Caïds avant de se lancer dans la direction artistique. C’est à cette époque qu’il retrouve son ami d’enfance Christian Fechner. Il composera ensuite des musiques pour la publicité et la télévision avant de se tourner tout naturellement vers le grand écran. Pour Justinien Trouvé ou Le Bâtard de Dieu, il s’est largement inspiré des musiques médiévales, faisant cohabiter saltarelles, mélodies d’inspiration celtique et chants de type grégorien. Une bande originale qui n’est pas sans rappeler celle d’un autre film injustement méconnu : The Navigator du Néo-Zélandais Vincent Ward.

Publicités

Entry filed under: Une petite musique de film.

Une petite musique de film : Into the Wild Une petite musique de film : 200 Motels


Articles récents


%d blogueurs aiment cette page :